Traitement de l'Halitose (mauvaise haleine) à Lyon - Dr Serge Sobol

Halitose (mauvaise haleine)

L’halitose est également dénommée « haleine fétide », mais pour bon nombre de personnes, elle est connue tout simplement sous le nom de « mauvaise haleine ». Bien qu’il s’agisse d’un problème de santé relativement mineur, la mauvaise haleine peut constituer une source de complexes important et un réel handicap social. Heureusement, elle peut se traiter grâce à des méthodes de parodontie.

Prendre rendez-vous

Généralités

Les bactéries responsables des infections parodontales dégradent les tissus parodontaux et produisent des composés sulfurés qui provoquent la mauvaise haleine, aussi appelée halitose parodontale.

Les composants à l’origine de la mauvaise haleine d’origine buccale sont représentés principalement par les composés sulfurés volatils (CSV), sulfure d’hydrogène (H2S) et méthylmer-captan (CH3SH), mais aussi par les diamines (putrescine, cadavérine), les acides organique (acétique, proprionique) et les composés aromatiques volatils (indole, skatole).

La plupart du temps, l’haleine fétide est passagère : la mauvaise haleine du matin en est un parfait exemple. Cette dernière est causée par la réduction de la production de salive durant le sommeil, combinée à l’activité réduite des mouvements de la langue et des joues.

Qu’est ce que l’halitose ?

Parfois, la mauvaise haleine est chronique. Dans la plus grande majorité des cas, cette odeur est la conséquence d’un maladie parodontale. En effet, lorsque les gencives s’infectent, l’agression des tissus par les micro-organismes entraîne une réaction inflammatoire du corps. Cette inflammation se manifeste par des saignements, visibles lors d’une gingivite et invisibles si les lésions sont profondes en cas de parodontite. C’est cette réaction qui développe l’odeur nauséabonde de l’halitose.

Toutefois, elle peut aussi faire suite :

  • A la consommation de certains aliments (ail, oignon, régimes alimentaires riches en matières grasses…)
  • A la consommation de tabac et d’alcool
  • A l’utilisation de dentiers
  • A une respiration uniquement par la bouche
  • A des maladies systémiques, telles que le diabète
  • A une grossesse
  • A une mauvaise hygiène orale (un brossage des dents déficient ou un usage irrégulier du fil dentaire)
  • A une sécheresse de la bouche
  • A un changement du niveau d’acidité de la salive
  • A la prise de certains médicaments (type antidépresseurs).

Si les chewing-gums et autres gommes à mâcher peuvent s’avérer efficaces les premiers temps, ils n’offrent pas de résultats véritablement durables. Lorsque l’halitose devient trop handicapante, il est possible de recourir à d’autres alternatives.

Traitement(s)

Consultation

Une consultation afin de déterminer l’origine de la mauvaise haleine et assurer le suivi peut être très bénéfique pour réduire, voire éliminer la mauvaise haleine. En effet, un examen avec une étude précise des gaz présents dans la cavité buccale peut déterminer les pistes pour remédier à cet inconfort. Toutefois, lorsque la mauvaise haleine n’est pas d’origine buccale, une consultation chez le médecin traitant s’impose pour qu’il puisse éventuellement vous orienter vers le bon spécialiste.

 

Hygiène bucco-dentaire

Une bonne hygiène de vie permet très souvent de prévenir l’apparition de la mauvaise haleine et de s’en défaire. Il convient par exemple d’adopter une hygiène bucco-dentaire irréprochable en se brossant les dents au minimum 2 fois par jour, de préférence le matin et le soir après les repas, avec une brosse à dents adaptée. Il faut aussi penser à se brosser la langue.

L’utilisation du fil dentaire au moins une fois par jour est fortement conseillée afin de retirer les aliments et la plaque dentaire entre les dents. Pour les personnes qui portent un appareil dentaire, il faut le retirer et le nettoyer après chaque repas à l’aide d’une brosse spécifique. Il peut également être judicieux de modifier son alimentation en éliminant les aliments responsables de la mauvaise haleine (ail, oignon, épices…).

 

Traitements de parodontie

Si l’origine de l’halitose est un problème bucco-dentaire, le dentiste procède aux traitements de parodontie adéquats :

  • Détartrage et surfaçage

Le dentiste peut enlever tous les dépôts toxiques des surfaces des racines atteintes et des poches, à savoir les espaces sous la gencive. Cela permet généralement de diminuer l’inflammation des gencives et la mauvaise haleine.

Techniquement, cela consiste à passer, sous anesthésie locale, un instrument fin ultra-sonique à haute fréquence ou une curette parodontale dans les lésions pour éliminer de manière sélective les éléments qui représentent l’infection, en respectant les tissus sains. Simultanément, un jet d’antiseptique va tuer les bactéries, neutraliser les toxines et drainer les poches.

  • Traitement médical

Des médicaments peuvent également être prescrits pour limiter le développement microbien, si votre mauvaise haleine persiste après guérison de votre parodontite.

  • Greffe de gencive

Lorsque qu’un manque de gencive est présent autour des dents dû à une récession gingivale (déchaussement des dents) ou à un manque de gencive au pourtour de la dent, une greffe de gencive s’avère la solution appropriée pour vous redonner une quantité suffisante de gencive.

  • Traitement au laser

Enfin, il est possible de soigner les maladies de gencive au laser lors de certaines chirurgies mineures tel que le curetage. Le laser permet d’enlever une très fine couche de gencive infectée et de désinfecter les poches parodontales créées par la maladie.

En résultent une guérison plus rapide, un confort inégalé, une sensibilité moindre et l’absence de points de suture.

Résultats

Ces différents traitements vous permettront de vous débarrasser de votre mauvaise haleine et d’ainsi retrouver un confort de vie appréciable. Des gestes de prévention sont incontournables par la suite. Par exemple, le détartrage régulier est indispensable afin d’éviter le retour des bactéries agressives. Il est recommandé tous les 6 mois à minima.

On conseille également un brossage dentaire attentif associé à l’utilisation de fil dentaire ou de brossettes dentaires.

Cabinet dentaire : Dentisterie esthétique et blanchiment dentaire à Lyon

Les autres interventions de Parodontologie

Laisser un commentaire